• 72 Av. Grand Maghreb Arabe, 4071 Khzama - Sousse - Tunisie
  • +216 73 273 757
  • info@polycom-tunisie.com

ANAÉROBIE : TRANSFORMATION SE PRODUISANT EN L’ABSENCE D’OXYGÈNE

Une station d’épuration conventionnelle  se décompose en deux grands ensembles de traitement, la filière eau et la filière boue. Dans cette première filière, l’eau usée est soumise à toutes sortes de procédés physiques ou biologiques (décantation gravitaire, boues activées et clarification) qui vont permettre son épuration. Ensuite, les résidus essentiellement constitués de boues, qui proviennent de ces différentes étapes d’épuration doivent à leur tour être traités afin de permettre leur évacuation.

Les digesteurs anaérobies constituent un élément important de la filière boue, en effet, ils permettent de stabiliser les boues préalablement déshydratées dans l’épaississeur, c’est-à-dire, de consommer la matière organique (qui représente 70 % en poids des boues) et d’éliminer les constituants pathogènes de ces dernières. Après cette étape de traitement, les boues stabilisées sont déshydratées mécaniquement, à l’aide par exemple d’un filtre presse, puis sont évacuées.

*Principe de la digestion anaérobie

Dans une cuve de digestion anaérobie, les solides organiques provenant des eaux résiduelles se décomposent (le volume total de solide se réduit d’autant) en absence d’oxygène. Ce processus est rendu possible par l’action d’au moins deux groupes différents de bactéries qui vivent conjointement dans le même milieu. Ces deux groupes bactériens sont :

– les bactéries productrices d’acides : elles convertissent les solides complexes en solides plus simples, en anhydride carbonique (CO2) et en eau (H2O)

– les bactéries productrices de méthane : elles convertissent les acides en méthane (CH4), CO2 et H2O principalement. Leur pH optimal de croissance est proche de la neutralité (pH=7).

* Avantages et inconvénients de la digestion anaérobie

Les principaux avantages :

Un tel processus permet :

– la réduction du volume des boues

– l’élimination d’une grande partie de la matière organique que contiennent les boues, diminuant ainsi le risque de putréfaction et la production de mauvaises odeurs

– la destruction quasi totale des germes pathogènes

– l’obtention de méthane de grand pouvoir calorifique, qui peut être utilisé comme source d’énergie dans la station.

Les principaux inconvénients

Les principales faiblesses de la digestion anaérobie sont :

– la nécessité d’investir à l’achat dans des installations et équipements coûteux

– l’extrême sensibilité des microorganismes utilisés en ce qui concerne les différents changements pouvant apparaître dans le digesteur

– le temps de rétention des boues dans le digesteur qui est relativement important.

Les boues résultantes pourront alors être séchées facilement et évacuées sans grand problème.

anaero